Publicité digitale : il est temps de miser sur le mobile

Publicité digitale : il est temps de miser sur le mobile

C’est arrivé... l’année 2016 est la première année avec des dépenses publicitaires plus hautes pour le mobile que pour l’ordinateur, c’est l’IAB (Interactive Advertising Bureau) qui nous rapporte ce constat.

La publicité digitale a représenté 72,5 milliards de dollars dépensés avec 36,6 milliards de dollars sur mobile, une hausse due entre autres aux vidéos publicitaires qui ont fortement augmenté en 2016. La publicité vidéo généra 9,1 milliards de dollars en 2016, une augmentation de 53 % par rapport à l'année 2015. La pub digitale monte en flèche sur mobile, les supports mobiles (téléphones, tablettes) sont devenus une stratégie marketing à part entière pour les entreprises en 2016. Avec le durcissement des règles d’indexation de Google pour favoriser les sites optimisés pour le mobile, l’avenir du mobile-only était tout tracé.

Vers la fin du mobile-first ?

L’accroissement des investissements dans la publicité mobile prouve que les marques sont passées par une réflexion sur leur démarche marketing, pour ainsi évoluer vers le mobile-only et suivre le rythme des consommateurs sur le marché. Les tendances web ont progressé en même temps que la société, nous « surfons » plus sur notre téléphone que sur notre ordinateur de bureau et les annonceurs l’ont bien compris. Les technologies se combinent pour redéfinir le paysage numérique et laisser place au mobile, il faut savoir que notre utilisation intensive du téléphone influence les annonceurs et entreprises, nous utilisons environ 9 applications par jour sur notre téléphone, de quoi toucher un public ciblé rapidement et efficacement. Il est donc important aujourd’hui, de repenser sa stratégie d’entreprise pour se demander si les smartphones, tablettes sont bien pris en compte et vérifier que la communication n’est pas uniquement basée sur des supports moins consultés. Profiter des possibilités offertes par la communication mobile est très intéressant pour certaines activités, car la cible correspond parfaitement aux utilisateurs de smartphone (par exemple, une cible jeune pour certaines marques). Nous pouvons tout à fait identifier les jeunes pour des campagnes digitales par exemple sur certaines applications mobiles qu’ils utilisent tels Facebook, Snapchat, Vente-Privée... 


[16/05/2017]